Projet de Construction de Salles et de Terrains de Sport à Youssoufia, Maroc

Localización · Clos Ville, Youssoufia [Marruecos]
Promotor · OCP [Office Chérifienne des Phosphates]
Fecha · 2012/2013
Fase proyecto · Concurso
Tipo de proyecto · Complejo Deportivo
Superficie · 1,5 Ha

[En collaboration avec l’Atelier d’Architecture Abdelhakim Guilmi AAAG]

Tout le monde ou presque connaît la vocation d’un Club corporatif mais si son rôle principe est d’offrir un espace de loisirs et de rencontre à ses membres, ne pourrait-on pas transcender cette fonction, aller plus loin dans la réflexion et rompre avec l’image d’un club privé réservé à une « élite ».

Tel fut le débat au sein de l’agence. Concevoir le projet comme vitrine de l’architecte marocaine était une option intéressante mais nous semblait réductrice. Notre attention s’est alors focalisée principalement sur la notion d’urbanisme et donc du rapport entre le Club, la rue et son environnement.

1/ CONTEXTE ET RELATION URBAINE

Dans cette commune à prédominance résidentielle, on note une relative mixité des fonctions (école, commence, club de vacances, etc…) et cela principalement sur les deux axes principaux. Le plus frappant étant la variété de typologies, de gabarits, de couleurs, et de vocabulaires architecturaux que l’on retrouve sur cet axe.

Inspiré d’un urbanisme à l’occidentale, la rue a perdu son caractère social prédominant dans la culture méditerranéenne. Elle ne remplit plus qu’une fonction de circulation.

2/ PARTI PRIS URBANISTIQUE

En ouvrant la partie culturelle du CDA sur l’espace public et en libérant une partie du foncier  attenante à la rue nous offrons un espace de rencontre, de convivialité et d’échange. Des activités culturelles pourront alors être organisées en plus de la programmation interne du Club. Le but est d’insuffler une dynamique sociale et culturelle sur cet axe principal de la commune et de donner une vie et une activité permanente au CDA.

La partie détente et loisirs (Restaurant, spa, fitness, sport) se situe en retrait pour des raisons évidentes de calme et de privacité.

Vue du ciel, la végétation abondante semble instaurer un équilibre incassable autour du lieu d’implantation du complexe sportif. Notre défi premier fut de venir ériger des structures architecturales dans le respect de cet équilibre. Mieux encore, on s’en est inspirés pour nous imprégner de son esprit et pour en parachever l ‘écriture.  Les lignes devenaient de simples prolongements de cette flore pour déterminer les volumes, créer des corridors de circulation et ainsi insuffler de la vie à un lieu de rencontre, de détente familiale et de remise en forme.

Quand on prend le temps de faire une ballade dans le quartier, on découvre inévitablement l’église, lieu de culte et signe de tolérance, puis en longeant la rue jusqu’à la gare ferroviaire, les demeures semblent renfermées sur elles-mêmes, sans relief, cloitrées derrière des barricades qui rompent avec l’hospitalité chère à notre pays.

On a donc voulu transcender cette « règle » en ouvrant une aile du complexe sur la rue, tout en délimitant l’espace privatif. Le centre devient une invitation, le passant un élément communiquant avec l’intérieur, donnant une dimension d’ouverture et renouant avec le Clos Ville tout entier.